La maladie de Leiner-Moussous2

La maladie de Leiner-Moussous

La maladie de Leiner-Moussous

Très particulière au petit nourrisson, elle commence en général vers six semaines.

On en voyait bien plus autrefois, sans doute du fait de la moindre efficacité des soins lors du début de la maladie. Elle commence, sur le siège et le cuir chevelu, par une rougeur qui pan souvent des plis de l’aine, de l’anus et qui s’étend peu à peu pour gagner toutes les fesses, le bas du ventre, les régions génitales. La peau est rouge, épaissie, et la limite de cette zone est nette, franche, régulière, en même temps qu’au-delà de la limite apparaissent de nouvelles lésions qui vont peu à peu se répandre.

En même temps, la rougeur part du cuir chevelu, des plis des oreilles, gagne le cou et va s’étendre progressivement vers les épaules et la poitrine.

Parfois la maladie s’arrête, ne gagne pas tout le corps et occupe le siège, le haut des cuisses, le ventre et un peu le visage et le cuir chevelu. Parfois, elle gagne tout le corps, et le bébé ressemble alors à une grosse crevette. Il est tout rouge : la peau est épaissie et desquame beaucoup : à chaque « change », on trouve, dans les vêlements, de petits lambeaux de peau morte, grasse, épaisse, très caractéristique de cette maladie. Mais il ne souffre pas. il reste de bonne humeur, gai. en train, son appétit est bon et il prend beaucoup de poids du fait de l’Œdème qui a envahi toute la peau. Ne vous étonnez pas si, au moment de sa guérison, il ne grossit plus ou même perd du poids ; c’est un signe de guérison.

La maladie dure en moyenne six semaines, et tous les traitements que l’on peut faire ne raccourcissent pas son évolution. Mais ils sont très importants, car il faut à tout prix éviter que cette peau épaissie, fragile, ne s’infecte et c’est leur objectif essentiel.

De même il faut poursuivre un régime normal Cette affection n’a rien à voir avec l’alimentation.

Bébé guérira complètement, il ne gardera aucune séquelle et, au contraire, à la fin de sa maladie, il aura une peau superbe, bien lisse et bien cette, et vous pourrez le cajoler autant que vous voudrez.

De nombreuses maladies de Leiner-Moussous sont secondaires à des infections à levures.

Vous avez aimé cet article ? partagez le , sa me fera plaisir :=)

Aucun commentaire pour l'instant. :(, laissez moi un commentaire sa me fera plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre communauté maintenant!

Rejoignez notre communauté maintenant!

Vous n'êtes pas encore inscrit à notre Newsletter? Voici quelques bonnes raisons pour lesquelles vous devez nous suivre: • Recevoir chaque vendredi par mail, nos meilleurs conseils pour maman. • Suivre les dernières offre promotionnelle .