Crying little baby newborn

Les premiers soins du bébé

Les premiers soins du bébé

Le nez, la gorge de votre bébé seront systématiquement désobstrués, quelle que soit l’importance des mucosités, afin de s’assurer que les voies respiratoires sont bien libres.

En 1952, Virginia Apgar a mis au point un test d’appréciation de l’état du bébé à la naissance reposant sur la respiration, la coloration de la peau, le rythme cardiaque, le tonus musculaire et la réponse aux excitations. Chacun de ces critères est noté de 0 à 2. La sage-femme ou la puéricultrice apprécie la valeur de cet « Apgar », la note 10, la meilleure possible, correspondant à un état parfait à la naissance. Mais une notation un peu inférieure n’a guère d’importance : le bébé peut être un peu bleu (cyanose), la respiration peut être un peu plus rapide, le cœur un peu plus lent, selon les conditions du travail ou de l’accouchement ; au bout de quelques minutes, votre bébé aura récupéré sa note maximale.

Il faut recouper le cordon ombilical à quelques centimètres du nombril du bébé, juste au-dessus d’une pince plastique (ou clamp) que l’on gardera quelques jours : puis on désinfecte à l’alcool iodé et on enveloppe le tout dans des compresses stériles. Le pansement est maintenu par une bande de gaze ou fixé par un sparadrap léger.

On passe au poignet un ou deux bracelets indiquant le nom, le prénom et l’heure de naissance. Ainsi votre bébé a déjà une identité sans équivoque possible.

Les soins des yeux consistent à déposer deux gouttes de collyre antibiotique pour éviter toute infection. On vérifie que tout fonctionne bien, que l’anus est correctement formé, que l’œsophage est libre jusqu’à l’estomac. Enfin on prend la température rectale.

Si le bébé semble encore avoir du mal à respirer par le nez, il faut continuer à le désobstruer et vérifier que les orifices postérieurs des fosses nasales, les choanes, sont bien ouverts.

Les premières misères faites au bébé commencent avec des prélève­ments à la recherche de microbes par des Cotons-tiges promenés sur les oreilles, dans la bouche, le nez. Pour connaître son groupe sanguin, un prélèvement de sang sera fait par une piqûre soit au talon, soit au cordon relié au placenta, quelques gouttes suffisent. Habituellement, votre bébé manifeste puissamment son désagrément, mais le personnel fera le plus délicatement possible et expliquera aux parents le pourquoi de tous ces gestes. Dans de nombreuses maternités, on donne systématiquement de la vitamine K1, par la bouche ou en injection, afin de prévenir d’éventuels troubles de la coagulation.

Si vous souhaitez baigner votre bébé, commencez par vérifier que l’eau est à bonne température. Il ne s’agit pas de le laver ou d’enlever le vertus protecteur, mais de lui procurer un moment de détente et de sérénité. Pas trop longtemps, 5 à 10 minutes pour éviter un refroidissement. Essuyé dans une serviette chaude à la sortie, dorloté, habillé, il vous revient de droit, corps contre corps. Il existe des vêtements confortables, faciles à mettre, où il se sentira libre et non plus emmailloté comme autrefois.

Parfois le bébé nécessite des soins plus importants, ou il a besoin d’une réanimation. Les professionnels feront les gestes précis et sûrs dont ils ont l’habitude. Ceux-ci peuvent vous impressionner : votre bébé est si petit… Mais il est très résistant !

Vous avez aimé cet article ? partagez le , sa me fera plaisir :=)

Aucun commentaire pour l'instant. :(, laissez moi un commentaire sa me fera plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre communauté maintenant!

Rejoignez notre communauté maintenant!

Vous n'êtes pas encore inscrit à notre Newsletter? Voici quelques bonnes raisons pour lesquelles vous devez nous suivre: • Recevoir chaque vendredi par mail, nos meilleurs conseils pour maman. • Suivre les dernières offre promotionnelle .