Les accouchements instrumentaux

Les accouchements instrumentaux

Les accouchements instrumentaux

Les forceps et la ventouse obstétricale font partie des instruments utilisés lors de certains accouchements au cours desquels on vous aide à donner naissance à votre bébé.

Ils ne peuvent entrer en jeu que lors de l’expulsion. Si votre enfant doit naître rapidement avant cette phase, il sera mis au monde par césarienne. Dans les deux cas, c’est un obstétricien qui assure l’intervention.

Pourquoi un accouchement instrumental ?

Le recours aux instruments est courant pour les femmes qui ont poussé pendant un long moment et dont le bébé progresse peu dans le bassin, surtout s’il montre des signes de « souffrance » fœtale. C’est notamment le cas quand la dilatation se prolonge, indiquant que le bébé est gros ou que la tête ne se trouve pas en position occipito-antérieure.

la mise en place des instruments

L’obstétricien procédera à un examen vaginal afin de choisir l’instrument qui correspond à votre cas. Cela dépend de la position de votre bébé et de sa progression dans votre bassin.

S’il existe le moindre doute sur les chances de réussite d’un accouchement instrumental, on vous proposera de vous transporter en salle d’opération pour le mettre en œuvre. L’obstétricien aura ainsi les moyens de réaliser rapidement une césarienne en cas d’échec. Votre vessie sera vidée au préalable à l’aide d’un cathéter alors que vo. aurez les pieds placés dans les étriers. Pendant tout ce temps, la sace-femme restera à vos côtés.

La ventouse obstétricale

Une ventouse utilise l’aspiration pour guider votre bébé vers l’extérieur. Une cupule en métal ou en plastique est placée sur le crâne du bébé. Elle est reliée à une pompe qui crée le vide. Tandis que vous poussez à chaque contraction, l’obstétricien tire doucement la cupule pour conduire votre bébé à l’air libre. L’épisiotomie n’est pas systématique.

Les forceps

Les forceps sont une paire de cuillères en métal reliées entre elles, semblable à une grosse pince. Introduits dans votre vagin, les forceps enserrent la tête du bébé et le guident vers l’extérieur, sans pour autant vous dispenser de pousser à chaque contraction. Les forceps de Kielland sont utilisés pour aider le bébé à se retourner s’il est dans le mauvais sens. Ceux de Barnes ou de Wrigley servent à soulever le bébé jusqu’à la sortie. L’épisiotomie n’est pas systématique, mais elle peut être réalisée pour faciliter l’intervention.

Les conséquences pour votre bébé

L’accouchement peut être une source de souffrance ou de traumatisme pour votre enfant. Un pédiatre est présent, et un appareil de réanimation est à disposition. L’une des raisons de recourir à un accouchement instrumental est la manifestation chez le bébé de signes de « souffrance » fœtale. Il est donc préférable d’avoir un spécialiste et un équipement à portée de main.

Les bébés nés avec utilisation d’une ventouse portent souvent une bosse à l’arrière du crâne. Celle-ci a une teinte rouge violacée et ressort parfois considérablement. Il arrive que les forceps laissent 2 marques rouges sur les côtés de la tête de votre bébé. Néanmoins, bleus et bosses sont amenés à disparaître en quelques semaines.

En raison de ces chocs, ces bébés sont plus exposés au risque de jaunisse. Un bébé né par accouchement instrumental est également susceptible d’être plus irritable. Il est donc préférable de ne pas laisser trop de personnes différentes le prendre dans leurs bras.

Vous avez aimé cet article ? partagez le , sa me fera plaisir :=)

Aucun commentaire pour l'instant. :(, laissez moi un commentaire sa me fera plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre communauté maintenant!

Rejoignez notre communauté maintenant!

Vous n'êtes pas encore inscrit à notre Newsletter? Voici quelques bonnes raisons pour lesquelles vous devez nous suivre: • Recevoir chaque vendredi par mail, nos meilleurs conseils pour maman. • Suivre les dernières offre promotionnelle .